Des devis 100% gratuits
en quelques clics.

Fiabilité des coûts sur les ascenseurs

Suite aux accidents parfois mortels, survenus au cours des années 2001-2002, tous les travaux ayant pour but le renforcement de la sécurité sur les ascenseurs, sont devenus obligatoires par la loi « Urbanisme et Habitat » du 02/07/03. Après coup, les consommateurs ont vu leurs devis sur la mise en conformité de leur ascenseur augmenter de presque 45% par rapport à ce qu’il devait être en réalité. La première phase de travaux de cette loi, prévue en 2008 a été reportée en 2010. Les consommateurs doivent s’informer sur ce qu’il en est réellement ou de négocier sur le coût des travaux avec les ascensoristes. On espère par cet article contribuer à éclaircir certains points.

Des faits sur les flambées des coûts autour des ascenseurs

Une facture exagérée

A partir des études faites sur presque 500 devis, on estime le coût d’un ascenseur à plus de 22 000 € alors qu’il y a 5 ans, ce coût était autour de 10 000 €.

Certains ascensoristes expliquent la flambée des coûts par la complexité des travaux à effectuer, plus précisément :

  • La précision d’arrêt à l’étage ne devant pas atteindre 2 cm exigeant le remplacement de la plus  importante pièce de l’ascenseur : l’armoire de commande.
  • Les mesures sur la mise à niveau qui coûtent très cher mais dont la pertinence est discutable.

La date de mise en service constitue aussi un autre facteur : pour les ascenseurs mis en service avant 1982, le coût est d’environ 8 150 €/ascenseur, alors qu’après 1982, ce coût va au-delà de 28 000 €/ascenseur.

      Des écarts de prix flagrants et sans fondement

Toujours d’après des études faites sur des devis, on y remarque des variations de prix pouvant atteindre jusqu’à 50%, d’une ville à une autre, sans qu’on en trouve une explication objective. Ce qui est sûr, c’est que l’absence de concurrence y est pour quelque chose.

D’après ces études, les calculs ont montré que s’il y avait vérité de prix, et véritable concurrence, les consommateurs auraient économisé entre 20% et 80% des coûts, selon chaque dispositif considéré. Ces marges se décèlent dans presque tous les travaux touchant la sécurité.

      Des flous entretenus pour augmenter les prestations

Pour gonfler les devis, certains ascensoristes :

  • Proposent, le remplacement de la porte dans son intégralité pour un problème de verrouillage alors qu’une bonne serrure aurait été suffisante.
  • Proposent l’installation d’un variateur pour fréquence impliquant le changement de la boîte de commande concernant la précision sur l’arrêt à l’étage. Or, cette pièce coûte entre 7 000 €  et 16 000 €, alors que le nombre d’étages n’a rien à voir avec elle. D’autre part, un réglage régulier de l’appareil aurait pu résoudre le problème.
      Ce qu’il est conseillé de faire

Pour mettre son ascenseur aux normes et éviter de se faire arnaquer,dans le cas d’une copropriété surtout, il est conseillé :

  • D’avoir la volonté et la patience de négocier. Concrètement, on doit : demander plusieurs devis (3 au minimum) à plusieurs ascensoristes concurrents en avisant le syndicat de son intention. Exiger un devis détaillé, et en présence du syndicat et de l’ascensoriste, demander la justification de chaque poste.
  • De recourir au service d’expert indépendant : par son diagnostic ; on peut avoir toutes les précisions sur les éléments  non conformes aux exigences légales.
  • Se renseigner sur les prix les plus pratiqués sur chaque poste de travail.


Articles


© Copyright 2014 - Devis-ascenseur.com