Des devis 100% gratuits
en quelques clics.

Ascenseurs et normes européennes

Les ascenseurs deviennent de plus en plus des moyens de transport courant qui facilitent la vie au quotidien. Bien que le coût d’un ascenseur reste relativement élevé, donc pas encore banalisé, il commence à ne plus être considéré comme un luxe, ni réservé aux immeubles administratifs ou collectifs comportant de nombreux étages. Pour cette raison, il fait l’objet de réglementations strictes et régulièrement révisées pour amélioration, en matière de sécurité,  à l’échelle nationale française et européenne. A ce propos, les élévateurs couramment utilisés, de vitesse supérieure à 0,15m/s, sont soumis aux mêmes directives que les ascenseurs, à l’exemple des élévateurs de meubles des déménageurs.

Directives et normes à respecter en matière de sécurité des ascenseurs

La directive machine 2006/42/CE, en vigueur depuis 2009, révise l’ancienne directive 98/37/CE, dans le but d’assurer la libre circulation des élévateurs sur le marché européen. Son contenu distingue clairement les élévateurs ayant une vitesse inférieure à 0,15m/s et ceux se trouvant au même rang que l’ascenseur devant la loi.

Les fabricants d’ascenseurs particuliers et d’élévateurs doivent passer par un organe de contrôle afin de pouvoir certifier son produit par le marquage CE. Ils doivent, de même,  prouver le respect des normes de sécurité déterminées dans les directives par les documents exigés à cet effet. C’est la norme ascenseur EN81 qui stipule  l’ensemble des règles de sécurité exigées pour les ascenseurs, tant au cours de leur construction que de leur installation.

Les dispositifs de sécurité

Il est imposé à tous les ascenseurs :

  • Une cabine avec porte, ventilation de l’air ambiant, d’éclairage en cas de panne et d’éclairage permanent pour éclairer suffisamment les zones de circulation ou de travail.
  • Un moyen de communication vocale, sûr, intégré aux commandes.
  • Un dispositif antichute.
  • Un contrôleur de vitesse.
  • Un système de secours pour une descente manuelle en cas de coupure de courant.
  • Une protection du système électrique notée par un marquage et une signalisation
  • Un système de protection du personnel de secours au cours de son intervention.

Audit technique pour le contrôle de qualité

Pour vérifier si l’ascenseur est conforme aux normes de sécurité en vigueur, une demande d’audit doit être faite à une entreprise qualifiée, qui effectuera un contrôle de qualité sur la  maintenance.

Ce contrôle doit être fait régulièrement en plusieurs étapes et concerne, entre autres, les spécificités techniques,  l’ensemble de traction, le frein, le tambour, l’armoire de commande, les différents calibrages des éléments de protection électrique, l’état des équipements, la gaine, les serrures, les câbles, l’alarme, l’ouverture et la fermeture de la porte de la cabine, etc.

Au total 200 éléments seront testés et vérifiés minutieusement, dans le but de protéger les utilisateurs grâce à la fiabilité de l’appareil en terme de fonctionnement.



Articles


© Copyright 2014 - Devis-ascenseur.com